Non classé @fr

Stratégies de leadership : lesquelles utilisez-vous ?

Nous vous énumérons les stratégies de leadership les plus communs et les situations les plus appropriées pour chacune.


De nos jours, beaucoup parlent de leadership et de la façon dont ce terme a été transformé au fil des années. La vérité est que les organisations ont beaucoup changé, et nos stratégies et choix autant que leaders le doivent être aussi.

Dans cet article, nous vous énumérons les stratégies de leadership les plus communs et quelles situations sont les plus appropriées pour chacune d’entre d’elles.


Comment être un bon leader ?

Un bon leader c’est celui qui atteint les résultats à tout prix ? Ou c’est celui qui se concentre sur une stratégie de leadership qui guide l’équipe d’une façon plus libre ? La bonne nouvelle c’est qu’il y a beaucoup plus que deux méthodes et que plusieurs peuvent être appropriés, tout dépend de votre modèle d’entreprise et du contexte dans lequel il est intégrée.


Etre un bon leader, c’est quoi alors ? C’est une question complexe, mais pas nécessairement difficile à répondre. On peut dire qu’un bon leadership est celui qui est réalisé avec l’esprit d’un gain collectif. Un leader n’est que leader parce qu’il a une équipe à guider à ses côtés, donc il est fondamental de bien accompagner son équipe et de s’adapter aux défis ensemble.




Types de leadership

Kurt Lewin et ses collègues ont fait des expériences sur le leadership en 1939 et ont identifié trois styles différents de leadership, en particulier autour de la prise de décision

Démocratique – Le leadership démocratique est compris comme un système dans lequel toute l’équipe participe à la prise de décision. De cette façon, la responsabilité est partagée entre tous les membres, et l’opinion et les attentes de chacun sont prises en considération.

Ce type de leadership est idéal pour les équipes déjà consolidées, quand il faut réfléchir à de nouveaux processus et/ou générer des changements. Cette stratégie augmente les chances que tout le monde s’engage à construire l’avenir ensemble. D’un autre côté, il se peut que cette stratégie génère une certaine frustration car des points de vue peuvent se perdre pendant des opérations de détail.

Autocratique – Ce type de leader aime décider seul ce qu’il faut faire et comment le faire. Doublé d’autorité et de contrôle, il est plus concentré sur tout faire bien et dans les temps.

Ce style de leadership peut être un peu intimidant, mais bien utilisé en certaines situations, comme une fusion, un grave problème d’entreprise, ou une situation d’urgence peuvent bénéficier de ce style. Cependant, attention à ne pas utiliser ce style de façon continue car l’équipe peut devenir démotivée, car ce leader fait rarement des compliments, et n’engage pas l’équipe sur le long-terme

Laissez faire – consiste à minimiser l’implication du leader dans la prise de décision et donc à permettre aux membres de l’équipe de prendre leurs propres décisions, et de rester responsables des résultats.

Ce style fonctionne mieux lorsqu’une équipe est solide, en confiance et apte à prendre des décisions en connaissance de son impacte pour l’équipe. A utiliser dans des situations ou les membres de l’équipe sont capables et motivés à prendre leurs propres décisions et où il n’y a pas besoin d’une présence permanente au niveau de la coordination.



Néanmoins, le model de Lewin date de 1939, et nos organisations ont beaucoup évolué depuis, ainsi que notre approche des ressources humaines. Il y a d’autres stratégies (en dessous) que vous pouvez utiliser pour être un meilleur manager et plus en adéquation avec les besoins des organisations de nos jours.

 

Le leadership d’objectifs


C’est une stratégie qui a gagné de la place. Le leader créé des objectifs et garde une vision sur les résultats à long terme et guide son équipe pour les atteindre. En mettant l’accent sur le but ultime, les membres de l’équipe ont plus de liberté pour définir leurs activités afin d’y arriver.

C’est une stratégie intéressante pour stimuler l’autonomie de l’équipe en gardant le cap. Ceci ne fonctionne pas très bien lorsque le moment exige plus d’organisation et de clarté sur les tâches à accomplir, ou de directions précises, comme dans les cas d’urgence et d’imprévus, par exemple.


Le leadership orienté affectif


Axée sur le côté émotionnel, le leadership orienté affectif est celui qui focalise son attention sur la personne en premier. C’est une position extrêmement nécessaire en période de stress, de tension et de manque de confiance, comme lorsque plusieurs personnes viennent d’être congédiées ou qu’il y a un grave accident dans l’entrepôt de l’entreprise.

Le leadership orienté affectif établit un sentiment de sécurité au sein de l’équipe, encourage le potentiel des membres de l’équipe et apporte plus d’harmonie à l’environnement de travail. Cependant, le risque de cette stratégie de leadership c’est de perdre le cours des objectifs en acceptent des performances de taille moyenne.



Le leadership orienté coaching

Le leader orienté coaching est celui qui s’engage à développer son équipe comme priorité. Cette stratégie de leadership reconnaît les points forts de tous les membres de l’équipe et reconnaît également que chacun peut s’améliorer. Son objectif principal est de stimuler de nouvelles compétences afin d’obtenir les meilleurs résultats.

Sur le long-terme l’équipe s’avère plus capable et plus performant. Cependant, ce développement ne sera possible que si tous les membres sont prêts à apprendre et à changer si nécessaire. Une stratégie à utiliser dans tous les équipes, notamment avec celles à forte maturité e potentiel.

 

Le leadership situationnel

Le leadership situationnel consiste à utiliser différentes manières de s’adapter et de travailler en fonction de la situation dans laquelle son équipe et l’organisation se trouvent. Dans de tels cas, tout est une question d’analyse et d’adaptation. La stratégie du leadership situationnel a pris inspiration sur la théorie de Hersey-Blanchard.

La base fondamentale de cette stratégie est qu’il n’y a pas un seul « meilleur » leadership. Un leadership efficace est important pour les tâches, et les leaders les plus réussis sont ceux qui adaptent leur style de leadership à la préparation à la performance de l’individu ou du groupe. Un leadership efficace varie, non seulement avec la personne ou le groupe qui est influencé, mais cela dépend aussi de la tâche, du travail ou de la fonction qui doit être accomplie.



Comme vous avez remarqué, différentes stratégies de leadership sont possibles en fonction des circonstances, des taches, de votre équipe e de la réalité de votre organisation. 
Lorsque quelqu’un prépare bien sa stratégie de leadership, il est possible d’influencer positivement les résultats et le fonctionnement de l’entreprise. Le fait de bien former et préparer les leaders à exercer un leadership adéquat est en effet un besoin et une condition à la réussite de chaque organisation.


En ce qui concerne le rôle de l’entreprise dans le développement de bons leaders, il est très important qu’il y ait un programme de formation ou de développement bien structuré. 

http://www.learningchameleon.com/contact/?lang=fr 

Ne ratez pas notre prochain article sur le leadership transformationnel ! Abonnez-vous à notre blog.


www.learningchameleon.com




Nous vous énumérons les stratégies de leadership les plus communs et les situations les plus appropriées pour chacune.

De nos jours, beaucoup parlent de leadership et de la façon dont ce terme a été transformé au fil des années. La vérité est que les organisations ont beaucoup changé, et nos stratégies et choix autant que leaders le doivent être aussi.

Dans cet article, nous vous énumérons les stratégies de leadership les plus communs et quelles situations sont les plus appropriées pour chacune d’entre d’elles.

Comment être un bon leader ?

Un bon leader c’est celui qui atteint les résultats à tout prix ? Ou c’est celui qui se concentre sur une stratégie de leadership qui guide l’équipe d’une façon plus libre ? La bonne nouvelle c’est qu’il y a beaucoup plus que deux méthodes et que plusieurs peuvent être appropriés, tout dépend de votre modèle d’entreprise et du contexte dans lequel il est intégrée.


Etre un bon leader, c’est quoi alors ? C’est une question complexe, mais pas nécessairement difficile à répondre. On peut dire qu’un bon leadership est celui qui est réalisé avec l’esprit d’un gain collectif. Un leader n’est que leader parce qu’il a une équipe à guider à ses côtés, donc il est fondamental de bien accompagner son équipe et de s’adapter aux défis ensemble.



Types de leadership

Kurt Lewin et ses collègues ont fait des expériences sur le leadership en 1939 et ont identifié trois styles différents de leadership, en particulier autour de la prise de décision

Démocratique – Le leadership démocratique est compris comme un système dans lequel toute l’équipe participe à la prise de décision. De cette façon, la responsabilité est partagée entre tous les membres, et l’opinion et les attentes de chacun sont prises en considération.

Ce type de leadership est idéal pour les équipes déjà consolidées, quand il faut réfléchir à de nouveaux processus et/ou générer des changements. Cette stratégie augmente les chances que tout le monde s’engage à construire l’avenir ensemble. D’un autre côté, il se peut que cette stratégie génère une certaine frustration car des points de vue peuvent se perdre pendant des opérations de détail.

Autocratique – Ce type de leader aime décider seul ce qu’il faut faire et comment le faire. Doublé d’autorité et de contrôle, il est plus concentré sur tout faire bien et dans les temps.

Ce style de leadership peut être un peu intimidant, mais bien utilisé en certaines situations, comme une fusion, un grave problème d’entreprise, ou une situation d’urgence peuvent bénéficier de ce style. Cependant, attention à ne pas utiliser ce style de façon continue car l’équipe peut devenir démotivée, car ce leader fait rarement des compliments, et n’engage pas l’équipe sur le long-terme

Laissez faire – consiste à minimiser l’implication du leader dans la prise de décision et donc à permettre aux membres de l’équipe de prendre leurs propres décisions, et de rester responsables des résultats.

Ce style fonctionne mieux lorsqu’une équipe est solide, en confiance et apte à prendre des décisions en connaissance de son impacte pour l’équipe. A utiliser dans des situations ou les membres de l’équipe sont capables et motivés à prendre leurs propres décisions et où il n’y a pas besoin d’une présence permanente au niveau de la coordination.

 

Néanmoins, le model de Lewin date de 1939, et nos organisations ont beaucoup évolué depuis, ainsi que notre approche des ressources humaines. Il y a d’autres stratégies (en dessous) que vous pouvez utiliser pour être un meilleur manager et plus en adéquation avec les besoins des organisations de nos jours.

 

Le leadership d’objectifs


C’est une stratégie qui a gagné de la place. Le leader créé des objectifs et garde une vision sur les résultats à long terme et guide son équipe pour les atteindre. En mettant l’accent sur le but ultime, les membres de l’équipe ont plus de liberté pour définir leurs activités afin d’y arriver.

C’est une stratégie intéressante pour stimuler l’autonomie de l’équipe en gardant le cap. Ceci ne fonctionne pas très bien lorsque le moment exige plus d’organisation et de clarté sur les tâches à accomplir, ou de directions précises, comme dans les cas d’urgence et d’imprévus, par exemple.

Le leadership orienté affectif


Axée sur le côté émotionnel, le leadership orienté affectif est celui qui focalise son attention sur la personne en premier. C’est une position extrêmement nécessaire en période de stress, de tension et de manque de confiance, comme lorsque plusieurs personnes viennent d’être congédiées ou qu’il y a un grave accident dans l’entrepôt de l’entreprise.

Le leadership orienté affectif établit un sentiment de sécurité au sein de l’équipe, encourage le potentiel des membres de l’équipe et apporte plus d’harmonie à l’environnement de travail. Cependant, le risque de cette stratégie de leadership c’est de perdre le cours des objectifs en acceptent des performances de taille moyenne.

 

Le leadership orienté coaching

Le leader orienté coaching est celui qui s’engage à développer son équipe comme priorité. Cette stratégie de leadership reconnaît les points forts de tous les membres de l’équipe et reconnaît également que chacun peut s’améliorer. Son objectif principal est de stimuler de nouvelles compétences afin d’obtenir les meilleurs résultats.

Sur le long-terme l’équipe s’avère plus capable et plus performant. Cependant, ce développement ne sera possible que si tous les membres sont prêts à apprendre et à changer si nécessaire. Une stratégie à utiliser dans tous les équipes, notamment avec celles à forte maturité e potentiel.

 

Le leadership situationnel

Le leadership situationnel consiste à utiliser différentes manières de s’adapter et de travailler en fonction de la situation dans laquelle son équipe et l’organisation se trouvent. Dans de tels cas, tout est une question d’analyse et d’adaptation. La stratégie du leadership situationnel a pris inspiration sur la théorie de Hersey-Blanchard.

La base fondamentale de cette stratégie est qu’il n’y a pas un seul « meilleur » leadership. Un leadership efficace est important pour les tâches, et les leaders les plus réussis sont ceux qui adaptent leur style de leadership à la préparation à la performance de l’individu ou du groupe. Un leadership efficace varie, non seulement avec la personne ou le groupe qui est influencé, mais cela dépend aussi de la tâche, du travail ou de la fonction qui doit être accomplie.

 

Comme vous avez remarqué, différentes stratégies de leadership sont possibles en fonction des circonstances, des taches, de votre équipe e de la réalité de votre organisation.
Lorsque quelqu’un prépare bien sa stratégie de leadership, il est possible d’influencer positivement les résultats et le fonctionnement de l’entreprise. Le fait de bien former et préparer les leaders à exercer un leadership adéquat est en effet un besoin et une condition à la réussite de chaque organisation.


En ce qui concerne le rôle de l’entreprise dans le développement de bons leaders, il est très important qu’il y ait un programme de formation ou de développement bien structuré. 

https://www.learningchameleon.com/contact/?lang=fr 

Ne ratez pas notre prochain article sur le leadership transformationnel ! Abonnez-vous à notre blog.


www.learningchameleon.com